LE FIFOG 2018 :Une Centaine De Films Et 80 Invités Au Programme

Nouvelles

Le coup d’envoi du 13ème Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) aura lieu le 21 avril avec la projection du film Du côté la mariée de Gabriele Del Grande, Antonio Augugliaro et Khaled Soliman Al Nassiry.

À la fin de cette projection, présentée en collaboration avec le musée de la Croix-Rouge, qui ouvre le Grand Week-End du documentaire, un débat aura lieu avec les interprètes du film, à savoir Tasneem Fared et Tareq Al Jabr.

Jusqu’au 29 avril 2018, dans quelques 25 lieux du canton de Genève et dans plusieurs de ses communes, la vie sera rythmée par des couleurs orientales. Forte du soutien de près de 200 partenaires, cette nouvelle édition présente plus de 100 films, accompagnés de plus de 80 invités, en provenance d’Orient et d’Occident, célébrant la créativité féminine et la jeunesse

Les femmes et les jeunes à l'honneur

Placée sous le patronage de la Commission suisse pour l’UNESCO et présidée honorifiquement par Rita Al Rhayat, une femme de lettres et scientifique marocaine, cette 13ème cuvée valorise les films de femmes et ceux donnant une vision positive de celles-ci. Les jeunes sont aussi mis en valeur avec l’exposition de leurs créations.

À travers des fictions et des documentaires, les réalisatrices et les réalisateurs présentent leur vision progressiste du monde et expriment leur espoir de voir des lendemains meilleurs.

Les images sont plus fortes que les mots et les créations filmiques sont autant d’hirondelles annonçant un printemps qui ne sera que plus fleuri. En ces temps de pessimisme et de violence, ces fleurs promises sont autant de remèdes pour apaiser les âmes en colère et les esprits en furies. Ces bijoux cinématographiques imposent l’espoir et rejettent l’obscurantisme.

Les femmes et les jeunes à l'honneur

Placée sous le patronage de la Commission suisse pour l’UNESCO et présidée honorifiquement par Rita Al Rhayat, une femme de lettres et scientifique marocaine, cette 13ème cuvée valorise les films de femmes et ceux donnant une vision positive de celles-ci. Les jeunes sont aussi mis en valeur avec l’exposition de leurs créations.

À travers des fictions et des documentaires, les réalisatrices et les réalisateurs présentent leur vision progressiste du monde et expriment leur espoir de voir des lendemains meilleurs.

Les images sont plus fortes que les mots et les créations filmiques sont autant d’hirondelles annonçant un printemps qui ne sera que plus fleuri. En ces temps de pessimisme et de violence, ces fleurs promises sont autant de remèdes pour apaiser les âmes en colère et les esprits en furies. Ces bijoux cinématographiques imposent l’espoir et rejettent l’obscurantisme.

 

Le FIFOG au coeur de l'actualité brûlante 

Dans la perspective d’apporter sa contribution aux débats sur les sujets d’actualité, le FIFOG invite plusieurs cinéastes et spécialistes à apporter des éclairages sur les diverses thématiques actuelles. En amplifiant les voix artistiques et en rendant plus visibles les analyses d’experts, le FIFOG entend réduire les amalgames, éclairer les esprits confus et apporter de la lumière. Seront abordés les sujets tels : la condition féminine, les mères célibataires, les Royingas, le radicalisme, le combat des femmes pour leur liberté, la jeunesse marginalisée, l’intégration, le racisme et les droits humains. Le grand débat du samedi sera consacré aux mères célibataires au Maroc et en Algérie, en présence de plusieurs invités dont des femmes en activité sur le terrain.

 

Le FIFOG au coeur de l'actualité brûlante 

Dans la perspective d’apporter sa contribution aux débats sur les sujets d’actualité, le FIFOG invite plusieurs cinéastes et spécialistes à apporter des éclairages sur les diverses thématiques actuelles. En amplifiant les voix artistiques et en rendant plus visibles les analyses d’experts, le FIFOG entend réduire les amalgames, éclairer les esprits confus et apporter de la lumière. Seront abordés les sujets tels : la condition féminine, les mères célibataires, les Royingas, le radicalisme, le combat des femmes pour leur liberté, la jeunesse marginalisée, l’intégration, le racisme et les droits humains. Le grand débat du samedi sera consacré aux mères célibataires au Maroc et en Algérie, en présence de plusieurs invités dont des femmes en activité sur le terrain.

L’extension vers les communes favorise l’ouverture aux migrants 

Soutenu par plusieurs communes genevoises, le FIFOG entend faire profiter de sa richesse les citoyens des communes en intensifiant notamment sa présence dans les foyers pour requérants d’asile. Ainsi, il crée une dynamique d’échange entre les citoyens et les nouveaux arrivants à travers des rencontres et des discussions menant à la connaissance mutuelle

 

 

Le FIFOG 2018 en chiffres

  • 102 films dont 40 films réalisés ou co-réalisés par des femmes
  • 72 films parlant des femmes
  • Réalisatrices : 14 longs et 18 courts-métrages, 8 Documentaires
  • 13 femmes jurées, 2 hommes jurés
  • 58 films en compétition, 34 par des réalisatrices sur les femmes
  • 6 réalisatrices sur 7 en compétition officielle
  • Grand Week-end du documentaire : le 21 et 22 avril 2018 à Fonction Cinéma
  • Film d’ouverture fiction : El Jaida de Selma Baccar (Tunisie)  
  • Film de clôture : Petits Bonheurs de Mohamed Chrif Tribak (Maroc)
  • 3 genres : 18 documentaires, 36 longs métrages et 48 courts métrages dont 42 fictions et 6 documentaires 
  • 1 film avec Smaïn
  • 25 lieux de projection
  • Communes partenaires : Carouge, Celigny, Grand-Saconnex, Genève, Meinier, Meyrin, Presinge, Vandoeuvres, Vernier
  • 30 pays : Afghanistan, Algérie, Allemagne, Arabie-Saoudite, Belgique, Bengladesh, Bulgarie, Canada, Burkina-Faso, Chine, Egypte, Espagne, Etats-Unis, France, Finlande, Grèce, Hollande, Irak, Iran, Italie, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Qatar, Russie, Tchécoslovaquie, Tunisie, Turquie, Suisse
  • 80 invités en provenance de l’Orient et de l’Occident 
  • 8 compétitions avec 8 jurys : Compétition longs-métrages, courts-métrages et documentaires ; Le Prix de la Critique (Une certaine image) ; 3 compétitions scolaires (CO Budé, ECG Henry-Dunant et ECG Ella Maillart) et Compétition pénitentiaire
  • Plus de 200 partenaires